Argenton au fil des siècles

Forteresse

   Argenton au fil des siècles...

 

Argenton-sur-Creuse a succédé à la cité gallo-romaine d'Argentomagus à Saint-Marcel.
Durant le Moyen Age, elle devient une place fortifiée sur la colline dominant la vallée. En 761, Pépin le Bref prend la ville fortifiée d'Argenton et son château au duc de Vaïfre. Le château devient une immense forteresse flanquée de dix tours. Le château est pris par Philippe Auguste en 1188, par Henri IV en 1589 et il est enfin démantelé sous Richelieu en 1632, sous ordre de Louis XIII. A partir du XIIe siècle et  jusqu'au XVe siècle, la ville haute d'Argenton s'établit au pied de la forteresse, sur la rive gauche de la Creuse.

Il reste de nos jours quelques vestiges de la Tour du Midi et de la Tour d'Héracle.

   Dès le XVe siècle, la ville basse va s'étendre sur la rive droite, reliée à la ville haute par le "Vieux Pont". Dès la fin du XVe siècle s'élèvent la chapelle Saint-Benoît et l'église Saint-Sauveur.

    De belles demeures sont construites dans la ville basse, comme le bel hôtel particulier de la rue      Duperthuis du XVe siècle avec sa tour en façade, ou encore l'hôtel de Scévole (XVII-XVIIIe siècle).

    Outre la richesse de son passé historique, le patrimoine industriel de la ville est très important. Dès la fin du XIXe siècle la confection et le savoir faire des ouvrières vont hisser la région au rang de 1er centre de l’habillement français.